Laboratoire d'Informatique Médicale et d'Ingénierie des Connaissances en e-Santé

UMRS_1142

FR EN
Logo INSERM
Logo UPMC
Logo université Paris 13

Accueil

Le LIMICS

(Laboratoire d'Informatique Médicale et d'Ingénieurie des Connaissances en e-Santé)

Le LIMICS est un laboratoire pluridisciplinaire en santé et en informatique qui propose des approches innovantes de traitement de l'information de santé sur les plans à la fois méthodologique et applicatif. L'enjeu est d'une part de traiter des problématiques concrètes de recherche médicale et de prise en charge des patients rencontrées par les acteurs du domaine de la santé qui attendent des réponses opérationnelles, et d'autre part de contribuer aux avancées de la discipline informatique, concernant par exemple le traitement de masses de données volumineuses (Big Data) ou répondre aux nouveaux enjeux dans le domaine du Web Sémantique.

Les recherches au LIMICS sont associées aux disciplines de l'ingénierie des connaissances, de l'ingénierie des modèles, de l'aide à la décision et de l'informatique translationnelle (bio-informatique translationnelle et informatique de la recherche clinique). Les résultats de ces recherches contribuent à la conception de systèmes d'information en santé dont les performances sont améliorées par leur capacité à informatiser le sens des données qu'ils manipulent. Elles permettent en outre d'identifier de nouveaux verrous dans les disciplines concernées et d'y apporter des réponses.

L'unité regroupe une cinquantaine de membres médecins, pharmaciens et informaticiens. Elle a été créée au 1er janvier 2014 et est issue de la fusion de deux équipes franciliennes : l'ICS (Ingénierie des Connaissances en Santé), U729 puis U872-eq20 du Centre de Recherche des Cordeliers de 2002 à 2013 et le LIM&BIO (Laboratoire d'Informatique Médicale et Bioinformatique) équipe d'accueil de l'université Paris 13 (EA 3969) de 2002 à 2013. Les membres du laboratoire sont majoritairement répartis sur deux sites principaux, le campus des cordeliers (75006 Paris) et celui de l'UFR Santé, Médecine et Biologie humaine sur le campus de l'université Paris 13 (93000 Bobigny).

Les activités

Les activités du LIMICS s'adressent à différentes catégories d'acteurs :

  • Les professionnels de santé qui doivent disposer de dossiers informatisés, structurés et partageables ainsi que de nouvelles aides décisionnelles pour améliorer la prise en charge diagnostique et thérapeutique des patients et qui doivent aussi avoir une plus grande facilité dans l'utilisation des outils informatiques, pour l'accès aux connaissances médicales et à la formation continue.
  • Les chercheurs en sciences de la vie (recherche fondamentale, clinique ou épidémiologique) qui doivent disposer d'outils, comme des plateformes d'intégration de données et de connaissances, facilitant le traitement de données médicales complexes issues de systèmes d'information hétérogènes à des fins d'exploitation de registres et de cohortes.
  • Les citoyens qui sont les premiers bénéficiaires des applications de e-Santé et qui doivent disposer d'outils d'accès aux connaissances, de gestion de leur parcours de santé afin d'améliorer leur propre prise en charge, en particulier dans le contexte de maladies chroniques.

Ces activités de recherche sont associées aux disciplines de l'ingénierie des connaissances, de l'ingénierie des modèles, de l'aide à la décision et de l'informatique translationnelle (bioinformatique translationnelle et informatique de la recherche clinique) pour :

  • proposer des méthodologies originales de construction et d'évaluation des ressources sémantiques en santé (modèles d'information,ontologies, terminologies).
  • développer des outils d'alignement de ces ressources et d'annotation sémantique (navigateurs, outils d'annotation, outils d'élaboration de requêtes sémantiques, etc.) pour faciliter l'interopérabilité entre systèmes d'information de Santé.
  • élaborer des nouvelles générations de standards internationaux dans le domaine de la santé tel que la CIM-11 et participer à l'actualisation des standards existants (DICOM, HL7, IHTSDO, etc.).
  • améliorer la structuration et le codage des informations contenues dans les dossiers médicaux électroniques (y compris les données complexes telles que les images ou les données « omiques ») pour en faciliter l'exploitation pour le soin ou la recherche.
  • construire des entrepôts de données sémantiques pour faciliter l'émergence de nouvelles connaissances en santé.